Ptruy_HotelDieu

Une conférence organisée par la Société jurassienne d’émulation, section de Porrentruy, en collaboration avec le Musée de l’Hôtel-Dieu

On a déjà souvent entendu parler de la migration outre-mer des habitants du Jura bernois au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Ils ont quitté le pays pour améliorer leur situation financière et pour une foule d’autres raisons. Mais on ignore que certains d’entre eux ont représenté la Suisse en tant que consuls dans leur pays d’adoption. Ils sont peu nombreux, certes, et se comptent sur les doigts d’une main. On ne peut s’empêcher de se questionner sur la démarche qui les a amenés à remplir cette fonction et sur la manière dont ils s’en sont acquittés. Qu’ils viennent du district de Courtelary, de Delémont ou de Porrentruy, ce sont des bénévoles aisés, qui se mettent au service de leurs compatriotes et de leur patrie. Mais avec l’augmentation de la présence suisse outre-mer et l’intensification des relations internationales que développe notre pays, leur cahier des charges devient de plus en plus complexe. La Confédération se voit obligée d’ouvrir, en parallèle aux consulats, des ambassades en Europe et dans quelques pays ciblés outre-mer. Dans ces postes, réservés aux professionnels, nous rencontrons également deux diplomates venant des districts de Delémont et de Porrentruy. La conférencière s’attachera à remettre ces membres du corps diplomatique dans le contexte de leur époque et à illustrer leur activité sur la base des informations trouvées dans les fonds consulaires aux Archives fédérales à Berne. Elle réservera une place particulière au « Ministre » de Porrentruy qui a passé sa retraite dans la cité des princes-évêques après avoir été en poste à Rome, Buenos Aires et Vienne à l’époque de l’empereur François-Joseph. Les témoignages officiels des nécrologies, mais surtout le récit informel des enfants du jardinier du « Ministre » apporteront de riches informations sur sa personnalité.

Carte