géoportail

Un système d’information du territoire (SIT) peut être décrit comme une base de données réunissant des informations dont le seul caractère commun est la représentation dans l’espace. La caractéristique géographique permet une visualisation des différents éléments contenus dans la base de données. Les principaux avantages d’un tel outil résident dans sa capacité à réunir des informations utiles et de les représenter sur une interface unique pour en faciliter le partage et la gestion.

Les assainissements et les développements du réseau d’eau et du Plan Général d’Evacuation des Eaux (PGEE) sont la raison principale de la création d’un SIT à Porrentruy. Ces opérations produisent un nombre de géodonnées important que la Municipalité exploite quotidiennement. Une partie importante du patrimoine communal a très vite été intégrée à ce projet (par exemple : corbeilles, bancs publics, etc.).

En outre, la Municipalité a pour objectif de mettre à disposition des différents acteurs de la ville les informations utiles dans leur quotidien ou dans le cadre de projets personnels. En exemple la visualisation des salles disponibles pour l’organisation de manifestations ou encore le catalogue des terrains disponibles pour l’établissement de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises. Chacun est susceptible de trouver un intérêt plus ou moins important pour l’une ou l’autre des données.

Le projet d’un SIT à Porrentruy s’inscrit dans la continuité des opérations prévues par le Conseil municipal et communiquées au Conseil de ville dans la réponse à la question écrite du 12 décembre 2013 concernant la gestion des géodonnées.

La volonté de la Municipalité de proposer un accès facilité et gratuit aux géodonnées communales s’inscrit dans la continuité de la loi sur la géoinformation adoptée par le parlement jurassien le 25 mars 2015. Le choix de l’interface de visualisation des données (géoportail cantonal jurassien) permet de réunir des données à caractère cantonal et communal sur une interface unique. Porrentruy est ainsi la première commune à publier ses données sur le géoportail cantonal. Cette particularité permet notamment d’accéder à des données de base sous la responsabilité du canton comme le registre foncier et de bénéficier de l’ergonomie du géoportail cantonal.

Une vingtaine de couches sont disponibles à la première mise en ligne du géoportail. D’autres verront le jour courant 2015. Pour connaître les couches disponibles et à venir, merci de consulter le communiqué de presse ci-dessous.

Voir le communiqué de presse

Plus…