inter2

La Municipalité de Porrentruy a pris connaissance avec satisfaction du jugement de la Cour administrative cantonale qui déclare irrecevable le recours de l’unique opposant restant au projet de réhabilitation de l’ancien Hôtel International, plus communément appelé l’Inter, accepté à raison de 79% de oui par le corps électoral le 5 juillet 2009. Cette décision met fin à trois ans de procédures engagées par divers opposants sur la scène judiciaire jurassienne, qui se sont déployées en deux temps, lors de l’examen du permis général puis dans le cadre de l’obtention définitive du permis de construire. C’est donc à quatre reprises que la Justice jurassienne aura rejeté les arguments de l’unique et dernier opposant, qui s’est vu constamment refuser la qualité pour recourir. Ces jugements successifs confirment que le dossier de rénovation de l’Inter respecte la législation en matière de construction en vigueur et a été conduit dans le plus grand respect des dispositions procédurales par la Municipalité de Porrentruy.

Un éventuel recours d’Arnaud Bédat contre cette décision auprès du Tribunal fédéral n’aura effet suspensif que si le Tribunal fédéral le prononce et l’ordonne. Vu le jugement rendu par la Cour administrative et sa motivation, c’est donc avec confiance et détermination que la Municipalité organisera ces prochains jours la relance du chantier de rénovation de l’Inter, attendue par les acteurs socioculturels et économiques de toute une région.