Porrentruy se situe assez exactement au centre, donc au cœur, d’une région très spécifique, l’Ajoie, un ensemble de quelque 25’000 habitants, avec une trentaine de villages, petits et grands, une nature d’une richesse et d’une diversité étonnantes, des paysages extraordinairement sereins, une population chaleureuse et accueillante et une foule de découvertes possibles. Quelques exemples parmi bien d’autres…

Étangs de Bonfol

Le village de Bonfol propose quelques infrastructures permettant de pratiquer le tourisme. Les plus connues sont les six étangs qui sont sous protection de l’Etat depuis 1962 et bénéficie du statut de réserve naturelle. Des parcours pédestres y ont été aménagés.

Il est possible d’obtenir un permis de pêche pour exercer ce sport dans les étangs remplis de carpes et brochets. Pour plus d’informations, nous vous invitons à contacter le responsable de la société de pêche.

Pour en savoir plus

Grottes de Réclère et Préhisto-parc

Découvertes en 1886, les Grottes de Réclère ont immédiatement frappé les premiers visiteurs par leur splendeur au point que, conscient de leurs incroyables richesses, on en entreprit l’exploitation dès 1890 !

Pour en savoir plus

La Tour de Milandre

Elle constitue un élément de la toile de fond du village de Boncourt. On l’aperçoit en arrivant de France ou de Suisse, émergeant des frondaisons au sud de la localité. Depuis des siècles, elle attire les regards et excite aussi l’esprit de recherche des historiens. Symbole d’une grandeur passée, construite sur l’ultime plissement de la chaîne du Jura, à l’extrémité d’un éperon de rocher, la tour est un poste d’observation idéal. L’aisance avec laquelle on surveille de son sommet l’entrée de la vallée de l’Allaine et la Trouée de Belfort en a fait un point stratégique incomparable.

Pour en savoir plus

Les traces de dinosaures

Les importants travaux de l’A16 ont mené à la découverte d’innombrables empreintes fossilisées de dinosaures dont certaines mesurent plus de 1 m de diamètre et sont l’œuvre d’un sauropode qui devait faire 30 mètres de long ! Ces traces représentent un patrimoine exceptionnel pour le Jura qui s’efforce de les préserver et de les mettre en valeur, pour le plus grand bonheur des curieux.

Pour en savoir plus sur la mise en valeur : www.jurassica.ch

Pour en savoir plus sur les fouilles A16 : www.pal-a16.ch

Musée des Métiers d’Antan, Fahy

Situé à Fahy, village frontalier de Haute-Ajoie, sur la route Porrentruy-Montbéliard, ce musée retrace la vie de nos aïeux.

Le musée expose des véhicules d’attelage d’autrefois. Dix-huit métiers y sont présentés dans leur cadre de travail original. Une petite surface est également réservée aux anciens jouets.Trois mille objets et outils figurent dans le musée.

Visite sur rendez-vous :

Famille Jean Theubet
Rue Près Girard 8
2916 Fahy
Tél. 032 476 62 48

Musée des vieilles traditions, Grandfontaine

Le musée des vieilles traditions à Grandfontaine expose d’anciens véhicules agricoles et des machines outils. Vous pourrez également redécouvrir les anciennes méthodes de travail.

Ouvert le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h
Pour les groupes, ouvert tous les jours sur réservation téléphonique au 032 476.63.14

Pour en savoir plus

Parc à bisons, Boncourt

« Nous étions de passage à Boncourt, on nous avait dit qu’il y avait des bisons. Nous les avons cherchés, par curiosité. Un habitant du coin nous a indiqué la route et le tipi vers lequel nous devions laisser notre voiture. Le propriétaire était justement sur place, appliqué à réparer une barrière. Il nous a expliqué que le site n’était pas encore aménagé pour les touristes et qu’il avait bien des soucis. Très vite cependant, il nous a proposé de monter à l’arrière de son 4X4 pour voir les bêtes de plus près. C’était impressionnant, surtout de voir la masse musculaire et la taille vraiment imposante des bisons (même des petits) nous étions contents d’être en hauteur… Quelques instants, nous nous sommes crus dans le grand Ouest américain, ne manquaient que les indiens à l’horizon ! »

Pour en savoir plus

Point de vue de la Faux d’Enson, Roche d’Or

Perché au sommet de la chaîne du Mont-Terri, Roche-d’Or offre l’excellent point de vue de la Faux d’Enson avec sa tour d’observation, d’où l’on voit, par bonnes conditions météorologiques, la région de Montbéliard où Français et Allemands s’affrontèrent pour la libération de la trouée de Belfort (automne 1944), les Alpes bernoises, les Vosges, le Vieil Armand (lieu d’âpres combats pendant la Première Guerre mondiale) et la Forêt-Noire.

Pour en savoir plus