Rendez-vous pour la prochaine édition !

24-25-26 août 2018

 

Un peu d’histoire

La crise régnait en 1936 quand une poignée de Bruntrutains issus de la Société de développement décidait d’organiser une grande fête populaire lors de laquelle les commerçants pourraient écouler leurs stocks et ainsi arrondir leurs chiffres d’affaire pour le moins précaires. La Braderie était née. Les commerçants n’allaient pas être les seuls à en bénéficier. Les Bruntrutains eux-mêmes avaient l’occasion de renflouer leur porte-monnaie en vendant, sur de simples bancs devant leurs maisons, toutes sortes d’objets, un peu comme dans une brocante. De plus, elle avait un but philanthropique. Elle était organisée au profit de la Caisse de chômage.

Dès le début, la Braderie n’allait cependant pas s’arrêter à son aspect commercial. On a tout de suite voulu lui insuffler cet air de gaieté, de grande fête unique en Ajoie. Ainsi, en 1936 déjà, alors que la Braderie ne se déroulait que le dimanche, stands et guinguettes étant montés la veille seulement, un cortège emmené par les 3 fanfares locales constituait le clou de la manifestation.

En 1937, il a été décidé de rendre l’événement bisannuel. Cependant, à cause de la guerre, il a fallu attendre 1950 pour connaître la 3e Braderie, qui s’est donnée sur deux jours.

1962 voit la première organisation de Miss Braderie et l’occasion d’un bal fort prisé de la population. C’était l’époque des grands bals, des belles robes et des flirts sur la pointe des pieds. L’organisation de Miss Braderie prit fin en 1996.

1970, la Braderie gagne un jour supplémentaire : le circuit des bradeurs est fermé dès le vendredi matin et la population pouvait profiter d’une 3e soirée festive. Avec les années septante, c’est aussi un pas supplémentaire qui est franchi dans l’éclat du cortège fleuri, qui acquit une réputation qui s’est propagée loin à la ronde, ce qui a permis à la Braderie d’accueillir des groupes et des fanfares de renom provenant de bien au-delà de la région.

Plus…