Le plan directeur des déplacements (PDD)

Le PDD détermine l’orientation future de la planification des déplacements et des transports.

Conformément aux ambitions du développement durable, la ville de Porrentruy vise à favoriser une complémentarité entre tous les modes de transport.

Ainsi, le plan directeur des déplacements a pour objectif principal de limiter les nuisances à l’homme et à son environnement (bruit, pollution de l’air, utilisation mesurée du sol), tout en maintenant et en développant un réseau attractif pour l’ensemble des usagers.

Le PDD se base sur sept principes fondamentaux :

  • augmenter la sécurité de tous les usagers de la voirie
  • satisfaire de manière optimale les besoins en mobilité de tous les usagers
  • assurer les accès motorisés les plus directs possibles depuis le réseau principal aux différents quartiers et inversement
  • considérer la voirie en tant qu’espace public
  • diminuer le niveau de bruit et la pollution de l’air
  • favoriser l’utilisation mesurée du sol
  • créer les conditions-cadres nécessaires à la réalisation du PDD.

 

Le plan directeur de la mobilité douce

La mobilité douce regroupe les modes de déplacements non motorisés tels que le vélo, la marche, la trottinette, etc.

L’élaboration d’un plan directeur de la mobilité douce vise à octroyer aux modes doux une place à part entière dans la politique des transports, aux côtés de la circulation et du stationnement automobile. Les enjeux de la promotion des modes doux à Porrentruy sont multiples : urbanistiques, économiques, démographiques, sociaux et environnementaux.

Le plan directeur de la mobilité douce est une partie intégrante du plan d’aménagement local (PAL) et contribue à doter les modes doux des fondements nécessaires à leur développement. Il précise les objectifs et standards d’aménagements minimaux à atteindre et fait état des mesures à prendre dans différents domaines :

  • Infrastructures piétonnes et cyclistes : places de stationnement vélos, zones de rencontre (notamment en vieille ville), réseau de bancs publics, assainissement de carrefours et d’axes routiers, etc.
  • Prestations de services : pédibus, plans de localité destinés aux piétons, etc.
  • Information et communication : information régulière à la population, marketing des modes doux, etc.
  • Organisation, fondements et suivi.