La prochaine conférence de l’Université du troisième âge aura lieu le mercredi 21 novembre 2018 et portera sur le thème :

 

FERDINAND HODLER, PEINTRE SUISSE ?

Robert Kopp, professeur émérite de l’Université de Bâle.

 

Ses premiers succès, Hodler les a eus en France, dès la fin du XIXe siècle, mais sa célébrité date de sa participation à la Sécession de Vienne, en 1904. Dans la foulée, l’Université d’Iéna, puis la ville de Hanovre lui commandent de grandes fresques. Pour Apollinaire, il sera désormais un peintre allemand, donc peu apprécié. En 1914, Hodler signe le manifeste des artistes et intellectuels qui protestent contre le bombardement de la cathédrale de Reims. Ses fresques en Allemagne sont aussitôt murées. A sa mort, en 1918, il entre dans un long purgatoire suisse, dont il n’est sorti que récemment. Les expositions commémorant le centenaire de sa disparition tant à Bonn, qu’à Vienne, à Pully, à Genève, à Berne, et à Delémont nous ont fait mieux connaître la richesse et la modernité d’une œuvre qui ne se résume pas à La Bataille de Morat, à La Retraite de Marignan et au Bûcheron ayant orné nos vieux billets de banque. Hodler est avant tout un des plus importants peintres symbolistes et un des plus grands paysagistes de son temps.

 

Pour plus d’informations : U3A

 

Carte