La prochaine foire vibrera au son de la guitare de David Ferrington. Ce bluesman chaudefonnier, qui joue volontiers sur des guitares d’époque (National steel 1937, Gibson 1938), interprète une musique qui trouve ses racines dans l’authenticité de la vie. Du Blues des églises du Mississippi aux chants des plantations de coton, avec aussi des compositions personnelles, David Ferrington nous fait partager son monde intérieur. 

Cette dernière foire de l’année offrira aussi l’occasion de se délecter de délicieuses grillades de sanglier, à la rue des Malvoisins.

Carte