Les origines du projet

Le secteur gare est actuellement en mutation. Le fort potentiel en flux de personnes de la gare routière combinée à la gare ferroviaire est reconnu et exploité avec le développement progressif de l’activité et du commerce dans le secteur. Le secteur offre encore de nombreuses possibilités de développement qui doivent, au sens de la Municipalité, être planifiées et orientées.

En novembre 2011, la Municipalité a mandaté un bureau d’étude pour réfléchir au développement global du secteur.

Dans la foulée elle a constitué un groupe d’étude pour suivre ce projet.

Parallèlement, la Municipalité a étudié et réalisé le passage sous voie, lien piétonnier entre les quartiers de Lorette et de la gare (2012). Par la suite, elle a planifié la requalification des espaces publics du quartier de la gare, Avenue du Jura (inauguration en 2013). Les autorités communales ont également finalisé le réaménagement routier de la gare. Depuis, le plan directeur des déplacements et du stationnement (PDDS) a aussi été validé par le Conseil municipal (2018).

Enfin, dans le cadre de la finalisation du plan d’aménagement local, il a paru indispensable de proposer une densification des espaces bâtis du secteur gare et d’envisager une urbanisation des friches ferroviaires, industrielles et artisanales. Les conclusions du plan directeur localisé de la gare ont vocation de s’intégrer pleinement dans le plan local d’aménagement.

Ses objectifs

Résultat

En dehors des périmètres de plans spéciaux obligatoires, les constructions et permis de construire doivent désormais prendre en considération cet instrument de planification.

La modification du règlement des constructions, approuvée par le corps électoral le 1er juillet 2018, permet la réalisation de l’image déterminée dans le plan directeur localisé.

Le plan directeur localisé « Quartier de la gare » a été approuvé par le Département de l’environnement de la République et Canton du Jura en mars 2019.